.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Joran - Je te suivrais où que tu ailles et deviendra celui que tu voudras, pour que tu puisses te rendre compte à quel point je t'aime

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
avatar
Invité
“Invité”



MessageSujet: Joran - Je te suivrais où que tu ailles et deviendra celui que tu voudras, pour que tu puisses te rendre compte à quel point je t'aime   Lun 12 Mar - 4:12

Joran Milo Whester-Khleim

“ Les yeux sont le miroir de l'âme alors ne te cache pas derrière tes mots ”



ϟ I'M BAD/GOOD

Aujourd'hui, je vais vous raconter une vie. Il était une fois à Manhattan un jeune homme du nom de Joran M. Whester-Khleim, qu'on entendait appelé également The Mentalist. Il était âgé de 22 belles années et jamais il se serait douté qu'en naissant à Boston, le 27 avril précisément, sa vie serait à jamais bouleversé en devenant un superstaff. Malheureusement pour il, il était tout simplement celibataire, secrètement épris et homosexuel. On apprit par la suite que sans se sentir mal à l'aise, il précisa qu'il travaillait comme psychologue, à Supernova. Pour finir alors qu'il se promenait dans les rues de New York, il eut la très grande surprise d'être comparé à Julian Schratter et avec pudeur il dit seulement un merci et rentra en s'en alla vers d'autre occupations.
ϟ BAD HABITS

Le premier pouvoir qui s'est éveillé en moi est la manipulation des rêves. C'est un pouvoir qui me permet à la fois de m'immiscer dans les rêves des gens pour interagir avec eux et de faire apparaitre leur fantasme ou cauchemar dans leur esprit pour leur faire croire que c'est la réalité.
Le second pouvoir, lui, est apparu durant mes études de psychologie est la manipulation de la pensée. Cette fois-ci nul besoin que la personne dorme, j'ai accès à leurs pensées les plus intimes et leurs souvenirs pouvant les influencer et les modifier à mon gré. C'est un pouvoir que j'ai encore beaucoup de mal à maitriser et qui me cause d’exécrable mal de tête, surtout que parfois je me fais littéralement inondé de pensée quand j'oublie de fermer mon esprit. C'est donc un pouvoir que je n'utilise pas très souvent.
Mon troisième pouvoir, c'est la télépathie. Ai-je vraiment besoin de préciser que cela me parler dans la tête des gens ? En tout cas, de mes trois pouvoirs, c'est celui que j'aime plus car il me permet enfin de parler avec Nahel sans qu'il puisse m'ignorer en détournant son regard de mes lèvres.
Mes habitudes, mes particularités: Je porte des lunettes de vue pour lire et écrire. Je suis accro à ma dose de café n'étant pas du tout du matin. Je porte constamment sur moi la chaine que m'a donnée mon père avant de mourir. Je suis quelqu'un d'un naturel porté vers le bien, étant légèrement naïf mais en ce qui concerne Nahel, j'oublie toutes mes bonnes résolutions et devient profondément égoïste, capable de faire n'importe quoi pour lui. Je crois profondément en l'amour, trouvant ce sentiment trop beau pour être gâcher par la douleur que cela peut entrainer. J'ai tendance à me perdre facilement dans mes pensées et oublier où je suis. Je n'ai pas du tout le sens de l'orientation.





ϟ T'es plutôt bonbons ou chocolat, chien ou chat ? dites-nous ce que vous aimez dans la vie ou pas.
♦️ n'aime pas se lever le matin
♦️ aime comprendre et aider les autres
♦️ n'aime pas la violence
♦️ aime boire un café long sans sucre et fumer une clope le matin
♦️ n'aime pas être seul, à peur de l'abandon
♦️ Aime Nahel
♦️ n'aime pas son rôle de fils parfait
♦️ aime la nuit, car on voit les étoiles
♦️ n'aime pas l'injustice
♦️ aime la vie, même s'il la trouve un peu salope

ϟ T'es plutôt du genre à faire régner le mal ou le bien ? dites-nous en plus sur votre caractère.
♦️ Idéaliste
♦️ Curieux
♦️ Malicieux
♦️ Surdoué
♦️ à l'écoute
♦️ Têtu
♦️ rêveur
♦️ calme
♦️ fragile
♦️ possessif, uniquement avec Nahel



FORMULAIRE CRÉÉ PAR SHOOTING STAR © TUMBLR



Qui que je sois au fond de moi, je ne suis jugé que par mes actes.

La souffrance, toujours la souffrance. Elle jalonne ma vie, m'arrachant mes repères. J'avance à tâtons et quel que soit mes capacités mentales, je n'arrive jamais à arrive à me projeter dans un avenir quelconque. Alors, je plonge corps et âme dans l'instant présent, tout du moins j'essaye. Je suis sans cesse hanter par mon passé si beau, si illusoire. Mon enfance ne reposait que sur les mensonges de ma mère. Bonheur fragile qui finit par se fissurait.

Mon père était tout pour moi. On peut dire que j'ai fait un complexe d'Œdipe homosexuel. Surdoué, tout comme lui, il répondait à chacune de mes questions remplit de curiosité avec cette douceur et cette patience infini qui le caractérisait. J'appris ainsi dès mes 3 ans à lire, écrire et compter assis sur ses genoux. Il me guidait, en formant mon esprit à la réflexion, me montrant le chemin à suivre. J'aurai vécu uniquement auprès de mon père que j'aurai été largement comblé, l'admirant, lui, ce si grand et doué physicien. Seulement, ma mère existait. Il n'y avait guère besoin de lire dans les pensées pour comprendre que son rôle de mère ne lui plaisait pas. Je n'ai pas reçu d'affection de sa part, à peine un regard parfois. D'ailleurs, j'aurai presque préféré qu'elle ne me regarde pas car il y avait une lueur si dure envers moi que cela m'en glacé les sangs. Je n'en compris la raison que bien des années plus tard.

Ainsi, l'enfant doux et sage que j'étais devient un adolescent équilibré et malicieux. Toujours la tête plongée dans les livres et l'ami fidèle à qui l’on confie ses problèmes. Je savais toujours trouver les mots pour montrer que la vie à quand même des touches de blancs dans cette société noire. Mais ce noir obscur et terrifiant vient s'inviter dans ma vie quand l'on m’apprit que mon père était atteint d'un cancer. Mon monde s'écroulait. Je plongeai dans un déni total, ne pouvant supporter que la mort puisse l'emporter loin de moi. Je gardais ce désespoir béant dans le fond de mon cœur, faisant bonne figure à l'extérieur. D'ailleurs, aucun de mes amis ne fut au courant de ce cancer fulgurant dont mon père a été la victime. Jamais, je ne montre ma douleur ne voulant pas être un poids pour les autres, qui ont déjà assez à faire avec leurs propres problèmes. Alors un sourire fictif aux lèvres, j'allais chaque jour pendant trois mois, voir mon père à l'hôpital. Je savais pertinemment qu'il n'avait aucune chance de s'en sortir et le voir souffrir ainsi me fragiliser complétement. C'est ainsi que se réveilla mon pouvoir. Chaque nuit, je m'infiltrais dans ses rêves éloignant ainsi la douleur de son esprit.

Pendant ce temps, ma mère me semblait être la personne la plus insensible qui soit. Je savais pertinemment que mon père l'aimait, cela se voyait alors que ma mère... Je crois qu'elle était presque heureuse que le cancer se débarrasse de lui. Ainsi le jour, où le médecin vient nous annoncer que mon père avait atteint la phase terminale et qu'il ne lui rester que quelques jours à vivre, j'eus la discussion qui donna à ma vie une toute autre couleur, une couleur d'un gris uniforme et aseptisé. Juste devant la chambre d'hôpital de mon père, elle me prit en aparté. Elle me dit " j'ai quelque chose à te dire". Phrase clé qui annoncé le début de la fin.

Avec cette froideur détaché qui la caractérisait, elle m'annonçait qu'après la mort de mon père, nous irons habiter avec un autre homme et son fils. Je ne compris pas. Je demandais qui était cet homme. Au fond, je le savais déjà. Il était son amant depuis déjà deux ans mais c'était normal qu'elle fasse ça, elle avait bien droit d'avoir une compassion puisqu'elle n'était avec mon père qu'à cause d'un rapport non protégé et qu'elle s'était rendu compte trop tard de ma présence pour avorter. Enfin, elle avait épousé un physicien célèbre et avait un bon train de vie puis le fait que je sois surdoué était un excellent moyen pour se vanter auprès des autres, donc cela compensait légèrement ce déconvenue physiologique. Sur le coup, je ne réagis pas, trop sonné qu'elle puisse me dire ça avec un ton si égal, comme si elle me racontait sa virée au supermarché.

Le pire se fut pour mon père qui avait entendu cela, ce qui précipita surement sa mort. Comment vouloir rester plus longtemps sur terre alors qu'on apprend que la vie qu'on avait construit repose sur le mensonge d'une femme que vous aimez et qui ne vous a jamais aimé. De savoir qu'on avait qu'une valeur monétaire à ses yeux et que l'enfant qu'on a eu avec n'a jamais été désiré. C'est à cause de cela, qu'un jour après le cancer l'emporta. Il avait fait tout du moins changer son testament, ainsi ce fut uniquement moi qui hérita de tout. Il me laissa une ultime lettre m'expliquant que quel que soit les raisons de ma conception, il m'aimait toujours et que je devais suivre la voie que je voulais en essayant d'être un bon fils pour ma mère car elle restait quand même ma mère. Ce fut la seule et unique raison qui fit que je ne fuguais pas ni ne montra aucune colère quand elle m'apprit qu'elle comptait épouser son amant.

A partir de là, je deviens le pire hypocrite qu'il soit. La maigre affection que je pouvais éprouver pour ma mère étant totalement réduit à néant. Faisant comme mon père me l'avait dit, je faisais que ma mère voulait de moi. Je deviens le fils prodige rêvé. Brillant dans mes études, comme ma mère m'avait toujours poussé à l'être depuis l'enfance. C'est à cause d'elle qu'on me faisait sauté des classes, qu'on me m'était dans des écoles pour surdoué, que j'allais à l'université à 14 à peine suivant des études en droits qui ne plaisait pas du tout, ma mère voulant que je devienne avocat car cela ferait bien... Ce rôle ne déplaisait, je n'étais pas à ma place. Je ne voulais pas d'une vie comme ça. Je rêvais d'autre chose mais pour l'instant, j'étais bien obligé de me soumettre à ma mère. J'espérais qu'un monde plus passionnant m'attendait une fois que j'aurai atteint ma majorité et que je ne saurais plus forcé de faire semblant d'être ce que je ne suis pas.

Ma seule satisfaction était de savoir que mon orientation sexuelle m'était à mal tous les rêves de vie parfaite qu'elle pouvait projeter sur moi. Ma vie privée était le seule lieu où son influence était réduite à zéro. Ainsi j'entretenais diverses relations avec mes profs de ma fac de droit. L'interdit ayant toujours eu un attrait particulier.

Ainsi à peine trois mois, après la mort de mon père, ma mère se remaria avec son amant. Ce fut d'ailleurs la première fois que je le rencontrai, mais ce ne fut pas vraiment cette rencontre qui m'arqua un tournant dans ma vie mais celle avec son fils, Nahel. Cet adolescent, plein de colère dans le fond des yeux et blessé par la cruauté de la vie. J'espérais, au départ, que nous pourrions avoir une relation fraternel complice pour supporter la connerie de nos parents respectifs. Malheureusement, la promesse que j'avais faite à mon père m’empêchait de faire comme lui et de toute envoyer en l'air, coincé dans mon rôle de fils prodige. Il me rejetait avec violence et il n'y avait aucun moyen que je puisse le considérer comme un frère. Un sentiment nullement chaste et innocent vient s’infiltrer en moi à chaque fois que je posais les yeux sur lui. Je crois qu'on pouvait appeler ça, l'amour. Cela me faisait peur et me faisait souffrir car je n'avais droit qu'à un rejet glacial. Si seulement ma mère et son père ne s'amusait pas à faire ce simulacre de famille avec moi, les choses aurait été bien différente. Je n'appréciais pas cet homme qui ne se conduisait pas en père envers Nahel, qui aurait juste besoin d'affection de sa part, pour ne pas glisser dans les pentes sombre de son esprit soumis au silence. Je ne supportais pas sa manière douçâtre de se conduire avec moi, comme s'il était fier de moi. Il n'avait pourtant rien à voir avec ma réussite. Je devais tout à mon père et rien n'a lui et c'est lui qui en récoltait les lauriers. Ce qui me donnait encore plus envie de vomir, c'était l'attitude de mère qui était devenu d'une gentillesse sans pareil avec moi depuis que mon père était décédé. Ce simulacre de belle-famille parfaite m’insupportais au plus haut point mais je ne disais rien, je ne disais jamais rien. Je supportais cela en silence, comme toujours.

Cette étrange vie de famille étouffante dura un an. Je subissais échec sur échec à chaque tentative de rapprochement avec Nahel. Il lui suffisait de regarder ailleurs pour que je n’aie plus accès à lui. J'essayais de savoir pourquoi il me détestait tant, n'ayant pas l'impression de faire quoique ce soit contre lui mais je n'avais aucun moyen de vraiment communiquer avec lui, le silence finissait par s'installer, désagréable ... Cependant, je ne baissais pas les bras, espérant toujours un rapprochement. J'essayais d'analyser chacun de ses mouvements, chacune des phrases qu'il échappait pour le comprendre et l'apprivoiser. C'est là que vient mon envie de devenir psychologue pour le comprendre et l'aider. J'étais et je suis toujours amoureux de lui, c'est pour cela que j'essaye de lui montrer que je tiens à lui, même s'il ne partage mes sentiments.

Malheureusement, à mes 18 ans, je fus enlevé et amené à la Supernova à cause de mon pouvoir, qui m'avait pourtant petit à petit permis de me rapprocher de Nahel dans ses rêves. Je crois que ma mère était très satisfaite que je sois un de ses futurs supers mais personnellement, moi je n’en avais rien à faire. La seule chose que je voyais, c'était que j'étais éloigné de Nahel pour une durée indéterminée. A la Supernova, je ne fis pas d'effort pour m’intégrer et travailla uniquement pour maitriser à la perfection mon unique pouvoir. Cela me prit deux ans. Je revenais de temps à autre pour les vacances mais ma mère m'accaparait pour me montrer à ses soi-disant amis bourgeois, tel un singe savant, moi son merveilleux fils prodige. Ainsi je ne faisais qu'à peine entrevoir Nahel, alors qu'il était l'unique raison qui faisait que je revenais. Je fis cependant, un acte de rébellion contre ma mère en décidant d'arrêter mes études de droits et en faisant des études psychologie à la place. Malheureusement, ma rébellion n'alla pas très loin, puisque c'est elle qui me mis dans l'université de Boston, voulant garder son symbole de réussite auprès d'elle.

Il y a de cela un mois, j'ai posté une candidature pour le poste de psychologue de Supernova ayant déjà obtenu mon diplôme. J'ai posté ma candidature pour deux raisons, l'une sachant que Nahel y est élève, je compte donc le revoir et l'apprivoiser réellement, surtout que j'ai le pouvoir de lui parler désormais, et la deuxième à cause de ma manipulation mentale car les maux de têtes à répétition commence allégrement à m'agacer. J'ai donc eu la place et cette fois-ci, je compte faire en sorte que ma vie prenne un meilleur tournant et cela auprès de Nahel.



Qui se cache derrière le masque


Sinon moi en vrai c'est pourquoi tu veux savoir èé *sort* mais on me connait plus sous le nom de Akana. J'ai 17 ans, je viens de France mais d'outre-mer et je serais présent sur le forum 5 jours/7. J'ai connu Supernova grâce à Cassis et je le trouve vraiment génial. Pour mon avatar j'ai choisi Julian Schratter parce que il est beau tout simplement. Sinon un .


Dernière édition par Joran M. Whester-Khleim le Sam 17 Mar - 19:09, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
“Invité”



MessageSujet: Re: Joran - Je te suivrais où que tu ailles et deviendra celui que tu voudras, pour que tu puisses te rendre compte à quel point je t'aime   Lun 12 Mar - 6:07

Bienvenue à toi et bonne chance pour la fiche Smile !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
“Invité”



MessageSujet: Re: Joran - Je te suivrais où que tu ailles et deviendra celui que tu voudras, pour que tu puisses te rendre compte à quel point je t'aime   Lun 12 Mar - 7:13


BIENVENUE SUR SUPERNOVAAA
c'est la première fois qu'un de mes scena est pris aussi vite je crois xD
bon courage pour ta fiche <3
si t'as des questions, tu sais où me trouver (a)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
“Invité”



MessageSujet: Re: Joran - Je te suivrais où que tu ailles et deviendra celui que tu voudras, pour que tu puisses te rendre compte à quel point je t'aime   Lun 12 Mar - 7:27

xD J'aime ce genre d'accueil !!

Moi, je fais mieux que tout le monde donc c'est normal que j'ai pris ton scena aussi vite Cool Puis je voulais être sûr que personne ne le pique entre temps èé

Et t'inquiète pas, je vais venir te trouver. Bref, j'ai une ou deux questions mais je te dis ça plus tard parce que vu l'heure je vais aller dormir moi Razz
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
“Invité”



MessageSujet: Re: Joran - Je te suivrais où que tu ailles et deviendra celui que tu voudras, pour que tu puisses te rendre compte à quel point je t'aime   Lun 12 Mar - 7:41

XD Bienvenue, j'avais bien dit à Nahel que ce scéna serait vite pris
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
“Invité”



MessageSujet: Re: Joran - Je te suivrais où que tu ailles et deviendra celui que tu voudras, pour que tu puisses te rendre compte à quel point je t'aime   Lun 12 Mar - 7:45

Ton avatar est Orgasmique dude
Bienvenue
Bonne chance pour ta fiche et si tu as la moindre question n'hésite pas I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
“Invité”



MessageSujet: Re: Joran - Je te suivrais où que tu ailles et deviendra celui que tu voudras, pour que tu puisses te rendre compte à quel point je t'aime   Lun 12 Mar - 8:13


J'avais presque oublié ton incroyable modestie Rolling Eyes *sbaf*
C'est sûr que là, peu de chance qu'on te le pique avant, vu que je l'avais posté depuis quelques heures (a)

Oui viens me trouver (a) Je répondrais à tes questions quand tu te seras reposée oui, parce que là il est tard chez toi OO xD Bonne nuit <3


Et oui Callum, tu avais raison
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
“Invité”



MessageSujet: Re: Joran - Je te suivrais où que tu ailles et deviendra celui que tu voudras, pour que tu puisses te rendre compte à quel point je t'aime   Lun 12 Mar - 11:27

Julian !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! I love you

en plus le scéna de mon chaton !!!!!

Bienvenue parmi nous I love you

si tu as des questions harcèles-moi Very Happy

Bon courage pour ta fiche !!

*sens qu'il va violer les deux frères*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
“Invité”



MessageSujet: Re: Joran - Je te suivrais où que tu ailles et deviendra celui que tu voudras, pour que tu puisses te rendre compte à quel point je t'aime   Lun 12 Mar - 11:57


Pas touche, il est AMOUAH *sbaf*

Et tu compte nous violer en même temps ? (a) Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
“Invité”



MessageSujet: Re: Joran - Je te suivrais où que tu ailles et deviendra celui que tu voudras, pour que tu puisses te rendre compte à quel point je t'aime   Lun 12 Mar - 12:47

c'est ton demi-frère rooh

euh oui why not ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
“Invité”



MessageSujet: Re: Joran - Je te suivrais où que tu ailles et deviendra celui que tu voudras, pour que tu puisses te rendre compte à quel point je t'aime   Lun 12 Mar - 12:51

Bienvenue !!!!
Bon courage pour la suite de ta fiche ^^
*sors vite avant qu'on ose le violer*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
“Invité”



MessageSujet: Re: Joran - Je te suivrais où que tu ailles et deviendra celui que tu voudras, pour que tu puisses te rendre compte à quel point je t'aime   Lun 12 Mar - 12:56


Euh, c'est un peu plus que mon demi-frère si tu lis bien notre lien (a)

T'as pas peur toi *sbaf*

Et Aaron, n'est pas peur mon agneau, on ne te fera pa de mal
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
“Invité”



MessageSujet: Re: Joran - Je te suivrais où que tu ailles et deviendra celui que tu voudras, pour que tu puisses te rendre compte à quel point je t'aime   Lun 12 Mar - 13:10

j'avoue j'ai pas tout lu *sort*

j'ai peur de rien


tu y passeras aussi Aaron
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
“Invité”



MessageSujet: Re: Joran - Je te suivrais où que tu ailles et deviendra celui que tu voudras, pour que tu puisses te rendre compte à quel point je t'aime   Lun 12 Mar - 14:40


Ça explique tout (a)

Tu devrais parce que Nahel "déteste" Joran, mais en même temps, je sais pas comment il réagirait en le voyant flirter avec un autre (a) Vu qu'il meurt d'envie de se jeter sur lui, mais ne l'assume pas vraiment. Il pense que c'est une sorte de haine passionnelle (mais faut être réaliste, il a surtout un demi-frère tellement sex que c'est dur de ne pas le voir xD) *sbaf*

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
“Invité”



MessageSujet: Re: Joran - Je te suivrais où que tu ailles et deviendra celui que tu voudras, pour que tu puisses te rendre compte à quel point je t'aime   Lun 12 Mar - 16:46

Zelda Robbins-T. a écrit:
Ton avatar est Orgasmique dude
+200000

Bienvenue et bonne chance pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
“Invité”



MessageSujet: Re: Joran - Je te suivrais où que tu ailles et deviendra celui que tu voudras, pour que tu puisses te rendre compte à quel point je t'aime   Lun 12 Mar - 16:50

hahaha c'est bon à savoir


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
“Invité”



MessageSujet: Re: Joran - Je te suivrais où que tu ailles et deviendra celui que tu voudras, pour que tu puisses te rendre compte à quel point je t'aime   Lun 12 Mar - 17:02


J'aurais peut-être dû me taire Rolling Eyes

Et les filles on se calme, je vous surveille
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
“Invité”



MessageSujet: Re: Joran - Je te suivrais où que tu ailles et deviendra celui que tu voudras, pour que tu puisses te rendre compte à quel point je t'aime   Lun 12 Mar - 17:32

Bienvenue parmi nous *__* !
Surtout à un autre Khleim ! En tout cas si tu as besoin de quoi que ce soit, surtout il ne faut pas hésiter. Et puis bon courage pour la fin de ta fiche <3
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
“Invité”



MessageSujet: Re: Joran - Je te suivrais où que tu ailles et deviendra celui que tu voudras, pour que tu puisses te rendre compte à quel point je t'aime   Lun 12 Mar - 17:34

Comment ça s'envoie sévères pour les invitations pas catholiques xD !!!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
“Invité”



MessageSujet: Re: Joran - Je te suivrais où que tu ailles et deviendra celui que tu voudras, pour que tu puisses te rendre compte à quel point je t'aime   Lun 12 Mar - 23:05

Punaise mais ça a floodé grave sur ma fiche en mon absence ! Shocked
j'ai raté la proposition de viol en plus >< Arrow

Et merci les filles Cool Je sais que je suis orgasmique, malheureusement pour vous, je ne serais qu'un éternel fantasme ...

En tout cas, je vois qu'il y a plein de beaux mecs ici ... Mon cabinet de psy vous avez ouvert pour tout type de consultation...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
“Invité”



MessageSujet: Re: Joran - Je te suivrais où que tu ailles et deviendra celui que tu voudras, pour que tu puisses te rendre compte à quel point je t'aime   Lun 12 Mar - 23:38


Pff, je comprends mieux pourquoi tu voulais un cabinet Rolling Eyes

Bon bah dans ce cas, c'est open bar dans ma chambre
Comment ça, c'était déjà le cas ? *sbaf*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
“Invité”



MessageSujet: Re: Joran - Je te suivrais où que tu ailles et deviendra celui que tu voudras, pour que tu puisses te rendre compte à quel point je t'aime   Mar 13 Mar - 0:10

Oh comme tu es chou quand tu fais ton jaloux

Je disais ça pour rire ! *ferme la porte de la chambre de Nahel et écrit dessus" appartient à Joran"* Maintenant tu es tout à moi ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
“Invité”



MessageSujet: Re: Joran - Je te suivrais où que tu ailles et deviendra celui que tu voudras, pour que tu puisses te rendre compte à quel point je t'aime   Mar 13 Mar - 0:15


Je ne suis pas jaloux ! ><
Rolling Eyes

Hey ben ça va tu t'emmerdes pas oO *frotte sa porte pour effacer ce mensonge* Je ne suis à personne, je suis libre, je fais ce que je veux et tu as déjà pris assez de choses qui étaient à MOI... *pique sa crise*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
“Invité”



MessageSujet: Re: Joran - Je te suivrais où que tu ailles et deviendra celui que tu voudras, pour que tu puisses te rendre compte à quel point je t'aime   Mar 13 Mar - 0:17

azy, il est moi Nahel

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
“Invité”



MessageSujet: Re: Joran - Je te suivrais où que tu ailles et deviendra celui que tu voudras, pour que tu puisses te rendre compte à quel point je t'aime   Mar 13 Mar - 0:20

jaloux ... *sort*

*le regarde surpris* Mais qu'est-ce que tu racontes ? Je t'ai jamais rien pris... Je suis pas un voleur !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
“”



MessageSujet: Re: Joran - Je te suivrais où que tu ailles et deviendra celui que tu voudras, pour que tu puisses te rendre compte à quel point je t'aime   

Revenir en haut Aller en bas
 

Joran - Je te suivrais où que tu ailles et deviendra celui que tu voudras, pour que tu puisses te rendre compte à quel point je t'aime

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Supernova : crazy stupid heros !  :: TAKE IT EASY :: ON ENLÈVE LES MASQUES :: ANCIENNES FICHES-