.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jaimie ♕ en ma fin est mon commencement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
“Invité”



MessageSujet: Jaimie ♕ en ma fin est mon commencement    Mer 14 Mar - 12:26



superhéros


Marlon Jaimie Bennett

“ Ton monde n’est pas fait pour moi, je peux être gentille... très gentille, mais je peux aussi être méchante... oh oui très méchante. ”



ϟ I'M GOOD

Aujourd'hui, je vais vous raconter une vie. Il était une fois à Manhattan une jeune femme du nom de Jaimie Bennett également connu sous le nom de Catwoman, ielle était âgée de 24 belles années et jamais elle se serait douté qu'en naissant à Gotham City, le 12 avril 1987 précisément, sa vie serait à jamais bouleversé en devenant un super héros. Heureusement pour elle, elle était tout simplement célibataire et hétérosexuelle. On apprit par la suite que sans se sentir mal à l'aise, elle précisa qu'elle travaillait comme secrétaire juridique, dans un cabinet d'avocat afin de préserver son identité secrète. Pour finir alors qu'elle se promenait dans les rues de New York, elle eut la très grande surprise d'être comparé à Amanda Seyfried et avec pudeur elle dit seulement un merci et rentra à s'en alla à d'autre occupations.
ϟ BAD HABITS

A cause de son passé un peu tumultueux, Jaimie n’a jamais terminé le lycée et n’a donc pas de vrai diplôme. Elle songe parfois à reprendre ses études pour pouvoir changer de job, car le droit ne l’a jamais vraiment passionnée. Mais un peu par facilité, elle n’a jamais fait les démarches. Elle n’évoque jamais son passé de délinquante car elle sait qu’il pourrait lui fermer des portes de sorties. Elle ne s’est jamais cassé aucun os et ne sait donc pas à quel point il est désagréable de porter un plâtre. Tel un félin, elle se sent à l’aise dans la nuit, se déplace avec agilité et rapidité, et surtout, elle est bien plus forte que la majeure partie des femmes. Elle peut ne dormir quel quelques heures par nuit et être quand même en forme le lendemain. Son costume, ou plutôt sa combinaison en cuir, vient d’un sex shop. Elle l’a customisé elle-même et s’est fabriqué le masque avec les chutes. Comme la couture n’est pas vraiment son dada, le travail est un peu grossier. Mais elle ne changerait de costume pour rien au monde, il lui correspond en tous points.




ϟ T'es plutôt bonbons ou chocolat, chien ou chat ? dites-nous ce que vous aimez dans la vie ou pas.
♦ Jaimie aime les animaux, tous les animaux. Même les serpents et les araignées ne lui font pas peur.
♦ Elle ne boit pas de café, car elle en déteste le goût. Par contre, elle a un stock assez impressionnant de thés en vrac chez elle.
♦ Elle n’a pas peur du vide, et serait même plutôt du genre casse-cou.
♦ Pourtant, elle déteste prendre l’avion.
♦ Comme beaucoup de filles, elle aime être bien habillée. Mais devant porter un tailleur pour son travail, elle se rattrape en dépensant plus sur les chaussures.
♦ En grande gourmande, elle aime les bons petits plats, mais elle ne sait pas vraiment cuisiner. Elle ne mange presque que des conserves et de plats surgelés.
♦ Elle n’a jamais passé son permis, se déplace donc uniquement en métro en journée. Pourtant, elle aime se déplacer en moto la nuit.
♦ Elle a une très bonne résistance à l‘alcool.
♦ Elle n’a jamais touché à la drogue.
♦ Même si elle ne le montre pas forcément, c’est une féministe qui ne supporte pas qu’on ose lever la main sur des femmes.
♦ Elle aime jouer sur sa blondeur et le fait qu’on lui donne trois ans en moins pour séduire plus facilement les hommes.

ϟ T'es plutôt du genre à faire régner le mal ou le bien ? dites-nous en plus sur votre caractère.
♦ Jaimie est joueuse,
♦ courageuse,
♦ extravertie,
♦ séductrice,
♦ rancunière,
♦ lunatique,
♦ intelligente,
♦ passionnée,
♦ impatiente,
♦ et obstinée.



FORMULAIRE CRÉÉ PAR SHOOTING STAR © TUMBLR



Qui se cache derrière le masque


Sinon moi en vrai c'est Pauline mais on me connait plus sous le nom d'Amaryllis. J'ai bientôt 25 ans, je viens de France et je serais présent sur le forum 5 à 6 jours/7. J'ai connu Supernova grâce à pub rpg et je le trouve vraiment joli et bien organisé. Pour mon avatar j'ai choisi Amanda Seyfried parce qu'elle était assignée au PV que j'ai choisi, que je la trouve magnifique et que j'avais envie de la jouer depuis quelques temps. Sinon je suis super pressée de jouer un super héros, car j'aime beaucoup l'univers Marvel..




Dernière édition par M. Jaimie Bennett le Mer 14 Mar - 15:51, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
“Invité”



MessageSujet: Re: Jaimie ♕ en ma fin est mon commencement    Mer 14 Mar - 12:27

Qui que je sois au fond de moi, je ne suis jugé que par mes actes.

J’ai vu le jour dans le quartier d’East End, à Gotham City. Mon père avait abandonné ma mère quand il a appris qu’elle était enceinte de lui, et elle n’a pas pu avorter car elle avait découvert sa grossesse trop tard. Non, je n’étais pas vraiment une enfant désirée. Mais au lieu de me faire adopter, ma mère a préféré me garder, se disant qu’elle arriverait peut-être à créer un semblant de famille.

A cinq ans, je passais une bonne partie de mes journées chez ma voisine pendant une ma mère travaillait comme femme de chambre dans un hôtel un peu miteux. C’était le travail le moins dégradant et le mieux payé qu’elle avait trouvé. A sept ans, j’avais une sorte de beau père un peu bourrus que ma mère avait rencontré dans le restaurant où elle travaillait depuis six mois, après avoir été renvoyée de son job d’avant car le manager de l’hôtel avait découvert qu’elle avait volé de l’argent dans la caisse. Serveuse payait moins bien, elle avait du se trouver quelqu’un pour l’aider à payer les charges. Il s’appelait Daniel. Il ressemblait à un ours pour moi et me faisait peur. Je m’enfuyais chez la voisine aussi souvent que je pouvais pour l’éviter. Je n’aimais pas comment il me regardait. Un soir, il m’a mit une gifle car je n’avais pas rangé ma chambre et qu’il ne supportait pas le désordre. Ma mère l’a mit à la porte tout de suite en lui interdisant de revenir. Car même si elle n’était pas une mère parfaite, elle m’aimait plus que tout. A 8 ans, elle se trouva un nouveau petit ami, toujours aussi louche que le premier. Je l’ai toujours imaginé comme étant un cambrioleur à cause de tous les cadeaux qu’il nous ramenait et qui n’étaient pas toujours neufs. De mes neuf à mes douze ans, les petits amis continuèrent de s’enchaîner, certains étant plus gentils que d’autres.

En grandissant, je me suis dit qu’il était peut-être temps d’à mon tour aider ma mère à arrondir les fins de moi, mais je ne savais pas vraiment comment faire. J’étais bien trop jeune pour pouvoir travailler. Tous les patrons que j’étais allée voir m’avaient dit de revenir lorsque j’aurai seize ans et pas avant. Un jour, quand je suis rentrée, maman n’était pas encore là, et les placards étaient tous vides. J’avais un billet de cinq dollars dans la poche, et je décidais de ressortir faire quelques courses. Mais je ne connaissais pas la valeur de l’argent, et je déchantais en voyant les prix des produits qui me faisaient envie. Alors que je passais devant les fruits et légumes dans la petite épicerie, je m’aperçu que j’étais seule dans la boutique, le vendeur n’était plus là. Je n’ai pas hésité longtemps à mettre quatre pommes dans mon sac, ainsi qu’une boite de cookies avant de sortir aussi vite que je pouvais du magasin. Ni vue, ni connue. J’étais à la fois fière de moi et pas, fière de ne pas m’être faite remarquer, mais aussi un peu honteuse de ne pas avoir payé ces produits. Une semaine plus tard, je récidivais dans un magasin plus loin de chez moi. Sauf que cette fois-ci, le gérant du magasin m’avait vue mettre un pot de confiture dans mon sac à dos et que j’ai du m’enfuir en courant du magasin. Je ne me suis arrêtée de courir qu’au bout de dix minutes, qu’après avoir mis un maximum de distance entre moi et la petite épicerie de quartier. J’étais à peine essoufflée, et j’avais l’impression d’être sortie à toute vitesse du magasin, d’avoir eu l’impression que personne ne pouvait m’attraper. Mais pour être sure que personne n’allait porter plainte et venir me chercher à la maison, j’attendis à nouveau quinze jours. Une fois sure que personne n’était à ma recherche, je m’en donnais à cœur joie. Toutes les semaines, je visitais une nouvelle boutique, épicerie, bijouterie, magasin de vêtements, librairies, et je dérobais quelques affaires. Jamais plus de cinq articles à la fois. Je cachais les vêtements et autres accessoires dans ma chambre, et partageait la nourriture à ma mère, que je disais acheter avec de l’argent gagné grâce à du baby sitting dans l’immeuble voisin. C’était bien entendu un mensonge, et longtemps, je me suis demandé si elle se doutait de mes méfaits ou pas. Pendant un an, je réussi mes petits larcins sans jamais me faire arrêter. Jusqu’au jour où je retournais, par pur hasard, dans un magasin que j’avais déjà visité et déjà volé. Le gérant me reconnu, et avant que j’eus le temps de m’enfuir, m’attrapa par le col, et me somma de rester à côté pendant qu’il appelait la police. Lors de ma précédente visite, j’avais été filmée, et il n’eut aucun mal à prouver mes vols. Surtout que j’avais dans mon sac une montre que j’avais prise deux jours plus tôt, avec l’étiquette encore dessus. Je fus emmenée au poste, et ma mère fut prévenue. Comme j’étais une récidiviste, je dus envoyée dans un centre pour jeune délinquants. J’avais 13 ans.

Au centre, la vie n’était pas facile, même si j’étais nourrie et logée dans une chambre bien plus lumineuse que celle de l’appartement de ma mère. Les éducateurs étaient strictes avec nous, ne nous laissaient rien passer, nous suivaient de près, fouillaient régulièrement les chambres à la recherche de drogue ou d’objets volés. Peu avant mon seizième anniversaire, le directeur me convoqua dans son bureau. Il me conseilla de m’asseoir. Je refusais et restais debout. Il m’appris que le casino où travaillait maintenant ma mère avait été braqué le soir d’avant, qu’il y avait eu un échange de feu, et qu’elle avait été grièvement blessée par une balle perdue. Elle venait de décéder une demi-heure avant. Je me mis à hurler, lui reprochant de ne pas m’avoir permis de la voir, de m’annoncer une nouvelle pareille sans m’y préparer. Puis je m’écroulais, en larmes. Dans un mois, j’aurai pu sortir du centre et aller la retrouver. Le soir même, je mis en vrac dans un vieux sac de sport toutes mes affaires, plus quelques objets dérobés dans la salle commune. Et brisant la vitre de la fenêtre de ma chambre, je m’enfuis dans la nuit. Je revendis tout ce que j’avais volé chez un prêteur sur gage et avec l’argent, je m’achetais un billet de bus pour New York. Je ne savais pas ce que je comptais y faire, mais je savais que là-bas, je pourrais recommencer une nouvelle vie. Il serait beaucoup plus facile de se noyer dans la foule.

Les premiers jours, j’occupais un appartement à vendre dans le Queens, tout en cherchant un petit boulot, ayant enfin 16 ans révolus. Au bout de trois semaines de recherches pendant lesquelles je dus continuer à faire de menus larcins pour trouver de quoi manger, un restaurateur me proposa un job de serveuse ainsi que le petit studio situé au-dessus du restaurant. Je ne pouvais mieux tomber. Mais c’était plus fort que moi, je continuais d’avoir envie de voler. Mais pour ne pas me faire attraper une seconde fois, je m’inventais un costume ainsi qu’une identité secrète, en m’inspirant du chat qui se léchait la patte devant le restaurant alors que je cherchais des idées. Je devins Catwoman, et me spécialisais dans le cambriolage des appartements de l’Upper East Side, soit le quartier le plus huppé de New York. J’avais décidé que je préférais voler aux riches plutôt qu’aux commerçants qui après tout, ne faisaient que gagner leur vie. De mon côté, j’adorais ma double-vie, serveuse discrète et charmante en journée, et cambrioleuse de choc la nuit.

Un soir, alors que je venais d’accomplir un méfait de plus et que je m’apprêtais à regagner mon appartement au guidon de ma moto, j’entendis des cris dans une ruelle. Curieuse, je m’approchais. Malgré la pénombre, j’aperçu un homme le pantalon en bas des chevilles, qui essayait de faire taire la jeune femme qu’il avait pour projet de violer. Je m’approchais sans faire de bruit, une de mes spécialités, tapota l’épaule du jeune homme et lui décrocha mon poing dans le visage avant de lui donner un coup de genoux dans les parties intimes. La jeune femme murmura un merci avant de prendre ses affaires et de s’enfuir. Cette nuit, j’avais ressenti une excitation que je ne connaissais pas encore, celle de rendre la justice dans un certain sens, et une idée germa dans mon esprit. Mon identité secrète pourrait aussi me permettre de traquer les salauds qui s’en prenaient lâchement à des femmes sans défense. Avec mon joli minois, je réussi à me faire embaucher dans un cabinet d’avocat réputé de la ville, alors que je n’avais aucun diplôme, et je passais une partie de mes journées à chercher quelques seraient mes futures victimes de la nuit, ayant accès aux fichiers des délinquants sexuels de la police.

Aujourd’hui, Catwoman est connue pour son passé de cambrioleuse, même si parfois, j’aime dérober une petite sculpture que j’aperçois dans un appartement, c’est plus fort que moi, ainsi que celle de super héroïne justicière qui sévit la nuit, notamment aux côté de Batman, beau brun ténébreux dont je suis devenue une sorte de coéquipière. Et tout ça en gardant ma vraie identité complètement secrète aux yeux du grand public. A seize ans, je n’aurai jamais pensé y arriver là …






Dernière édition par M. Jaimie Bennett le Mer 14 Mar - 15:51, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
“Invité”



MessageSujet: Re: Jaimie ♕ en ma fin est mon commencement    Mer 14 Mar - 13:00

catwoman !!!!!!!!!!!!!!!!! excellent choix de pv

Bienvenue parmi nous ! en cas de besoin n'hésites pas

bon courage pour ta fiche et je te réserve le pv pour trois jours I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
“Invité”



MessageSujet: Re: Jaimie ♕ en ma fin est mon commencement    Mer 14 Mar - 13:04

Je trouve aussi que c'est un excellent choix Rolling Eyes
Merci Very Happy
Et je devrais réussir à boucler cette petite fiche en 3 jours Wink
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
“Invité”



MessageSujet: Re: Jaimie ♕ en ma fin est mon commencement    Mer 14 Mar - 17:33

CATWOMAN
Bienvenue *.*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
“Invité”



MessageSujet: Re: Jaimie ♕ en ma fin est mon commencement    Mer 14 Mar - 17:56

Bienvenu à toi :d !! Amanda !! Il faut qu'on s'organise un truc quoi !!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
“Invité”



MessageSujet: Re: Jaimie ♕ en ma fin est mon commencement    Mer 14 Mar - 18:01

Merci à vous deux

ce que tu veux Dejan
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
“Invité”



MessageSujet: Re: Jaimie ♕ en ma fin est mon commencement    Mer 14 Mar - 18:13

Une héroïne ! Keupiiiiine !!
Bienvenue par ici minette et amuse-toi bien à fouetter les vilains ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
“Invité”



MessageSujet: Re: Jaimie ♕ en ma fin est mon commencement    Jeu 15 Mar - 9:13

Bienvenue I love you
Très belle fiche
Je te valide donc, n'oublie pas d'aller recenser ton avatar ma belle Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
“”



MessageSujet: Re: Jaimie ♕ en ma fin est mon commencement    

Revenir en haut Aller en bas
 

Jaimie ♕ en ma fin est mon commencement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Supernova : crazy stupid heros !  :: TAKE IT EASY :: ON ENLÈVE LES MASQUES :: ANCIENNES FICHES-