.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Murray's ◭ [ .. ] I don't have to say you were the one that got away

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
“Invité”



MessageSujet: Murray's ◭ [ .. ] I don't have to say you were the one that got away    Jeu 29 Mar - 19:28

Samson Ҩ Sixteen
« I hated him for leaving that night. And I hated myself, too. Not only because I let him go, but because if I had been enough for him, he wouldn’t have even wanted to leave. »


« Murray, vous prenez par l'entrée de derrière ! »

La petite blonde hocha la tête aux ordres de son supérieur, se dirigeant vers le chemin qui menait à la deuxième entrer de la maison. Sixteen commençait à avoir l'habitude de ce genre d'intervention, mais malgré son badge et son arme qui indiquait qu'elle faisait bel et bien partie de la police, Murray n'en restait pas moins un bleu. Alors devant la porte, juste avant de la pousser, elle se remémora les gestes techniques qu'on lui avait appris en formation et qu'elle connaissait par coeur. Rassuré, elle poussa la porte, hurlant les quelques mots de formalité qu'elle devait prononcer, mais rapidement, Sixteen comprit que quelque chose clochait. À vrai dire, elle s'en est rendu lorsqu'un coup de feu -qui ne provenait pas de son arme de service- se fit entendre dans toute la maison. La blonde n'eut même pas le temps de voir le visage qu'une douleur vive au front la fit tomber par terre, puis, plus rien. Pourtant elle continuait de ressentir une douleur atroce près de sa tempe, une douleur qui fuit bientôt rejoins par les quelques gifles qu'on lui infligeait.

« Murray ! »

La blonde ouvra immédiatement les yeux se relevant, bouche bée, puis inspecta grossièrement son corps en tripotant sa moindre parcelle de peau couverte. Elle sentit un liquide chaud couler le long de sa joue, mais compris bien vite que ce n'était qu'une égratignure qui ne nécessiterait pas de grand soin. Fort heureusement, la balle n'avait fait que la froller.

« Je suis en vie, oh mon dieu merci ! »

Le souffle encore haletant, la jeune femme réalisait à peine ce qui venait de se passer et aussi étrange que cela puisse paraître, la jeune femme était soulagée. Pourtant, Sixteen savait très bien qu'elle n'avait rien à craindre aujourd'hui, ni même demain d'ailleurs. Il faut dire qu'elle a un lien très particulier avec la mort, au point qu'elle puisse connaître la date précise de sa mort. Et bien évidemment, ce n'était pas pour tout de suite.

« Je vous amène à l'hôpital. »

Sixteen n'eut presque pas le temps de protester contre l'ordre donné de son supérieur qu'elle se trouvait à présent dans l'une de ses grandes salles blanches qui se comptaient par millier dans l'hôpital principal de Manathan. Assise sur la table d'examen, Murray attendait impatiemment, les bras croissaient et les pieds dans le vide.
fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
“Invité”



MessageSujet: Re: Murray's ◭ [ .. ] I don't have to say you were the one that got away    Ven 30 Mar - 22:53


Sixteen ♥


« Non Melchior ! Je ne peux pas vous laisser faire de chirurgie alors que vous êtes ici depuis trois jours. Rentrez chez vous, reposez vous ! » Sans même bailler j'écoutais les ordres du médecin en chef ce soir là. Oui, j'avais accumulé près de 60 heures de services, ne me contentant que de quelques siestes entre deux opérations mais je devais insisté que j'étais en forme pour opérer, ce que mon supérieur se refusait à me laisser même en sachant que je n'avais jamais vraiment eu besoin de sommeil. Je protestais. « Mais je vous assure que je vais bien, j'ai dormi quelques heures en début de soirée. » Il n'avait pas l'air d'être convaincu. « Quelques heures, ça n'est pas une bonne nuit de sommeil. Vous êtes interdit de bloc tant que vous n'êtes pas rentré chez vous, et c'est mon dernier mot. » Je soufflais une fois qu'il était parti. Rien ne m'énervait plus que de devoir rentrer chez moi alors que je savais que je n'y ferais rien. Je n'avais pas sommeil, c'était ainsi. cruelle malédiction avec laquelle j'avais appris à vivre. J'étais légèrement agacé, ok, peut être que finalement je commençais à être lassé de mes journées. D'ordinaire, je ne suis jamais énervé ou bien irrité, mais il restait hors de question que je rentre en sachant pertinemment qu'il y'avait des choses à faire. Et heureusement, les urgences sont toujours demandeuse de bras.

J'arrivais donc au urgences après avoir prévenu des fois qu'on est malgré tout besoin de moi. Cela arrivait souvent que je sois bipé en urgence, et là, on s'en moquais pas mal que j'ai dormi ou pas. Je fus accueilli par une infirmière ravie de me voir. « Docteur Murray, on a besoin de vous pour des sutures. » Je sourcillais. Des sutures ? Une infirmière était capable de le faire seule, j'étais déjà privé de chirurgie, on allait pas non plus me refiler des perfusions et des sutures à faire. « C'est la police qui est là, vous savez comment l veulent qu'on bichonne leur éléments. » Je souriais en acquiesçant, ouais, ils sont plutôt casse-couille les policiers de quoi foute la pression aux infirmières. « Très bien, je vais m'en occuper. Le dossier ? » Je saisissais la chemise en papiers qu'elle me tendait avant de filer dans la salle on se trouvait mon patient. Dans un premier temps, je ne fis pas vraiment attention à la personne qui m'attendait, j'étais occupé à lire le rapport. « Bonsoir mademoiselle. Je m'excuse d'abord de l'absence, je vais vous examiner tout de suite' »

Mon coeur fit un bond lorsque je vis que la personne qui m'attendais n'était autre que Sixteen. Tout d'abord, c'était pas possible parce que ... parce que c'était pas possible. Elle ovulait plus .. et puis, j'y étais pas préparé. L'idée d'un rêve me vint à l'esprit mais non. Je devais bien être éveillé et sans avoir pu le contrôler je m'exclamais « SIXTEEN ! » Quelle tête de con ! Surpris comme j'étais. Il me revint rapidement en mémoire qu'elle avait pris une balle, c'était indiqué dans le dossier. « Je. Tu vas bien ? Qu'est ce que .. ? Laisse moi voir. » Sans attendre de réponse de sa part, je m'approchais d'elle pour observer son visage. La plaie n'était pas profonde, mais ça aurait pu être tellement pire. Et si on l'avait amené sur une table d'opération ? Et qu'en plus, j'aurais pas eu le droit de la soigner. Non mais c'est quoi ça' ? Je devais garder mon calme malgré tout. Sans m'en rendre compte, je faisais comme si on ne s'était pas pas parler pendant des années, mais bon y'avais plus important que ça' « Je m'occupe de toi tout de suite » dis-je en rassemblant le nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
 

Murray's ◭ [ .. ] I don't have to say you were the one that got away

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Supernova : crazy stupid heros !  :: THE BIG APPLE :: MANHATTAN-